Gosselin - UNION DES ARTS PLASTIQUES de Saint Etienne du Rouvray
UNION DES ARTS PLASTIQUES de Saint Etienne du Rouvray

Gérard   <span style='text-transform: uppercase;'>Gosselin</span>

GĂ©rard Gosselin
6, rue de la Chevalerie
76800 Saint-Etienne-du-Rouvray
02 35 65 13 76

JPEG - 32.4 ko
Monument bleu
2001



Gérard Gosselin naît à Quettehou, dans la Manche, en 1933.
En mĂŞme temps qu’il poursuit des Ă©tudes secondaires, il peint des paysages impressionnistes, travaille d’après Courbet, Delacroix, Rubens, Picasso, Matisse, Juan Gris... En 1951, il expose pour la première fois, au Salon de l’Ecole Française de Paris. L’annĂ©e suivante, il participe Ă  l’exposition des artistes de Basse-Normandie Ă  Saint-LĂ´, il prĂ©sente "L’ouvrier mort", le premier tableau qu’il vend.

Instituteur de 1957 à 1990, il habite à Saint-Étienne-du-Rouvray en Seine Maritime depuis 1958 et à Valréas dans le Vaucluse.
En 1963, GĂ©rard Gosselin crĂ©e l’Union des Arts Plastiques de Saint-Étienne-du-Rouvray. Cette association qui regroupe une cinquantaine de plasticiens de la rĂ©gion, organise chaque annĂ©e des expositions de ses membres et d’invitĂ©s très connus.



En 1969, GĂ©rard Gosselin rencontre, pour la première fois, Edouard Pignon. Ils discutent de peinture, de politique, d’histoire de l’art, de Picasso... Edouard Pignon s’intĂ©resse au travail de GĂ©rard Gosselin, il l’encourage dans ses recherches.

Avec Kijno en 1970, c’est une longue amitiĂ© qui commence, ponctuĂ©e de discussions passionnĂ©es sur la crĂ©ation, la signification de la peinture, la culture, le travail du peintre, l’engagement de l’artiste dans la vie. Cette rencontre est dĂ©terminante, elle l’incite Ă  aller toujours plus loin dans ses expĂ©riences.

Depuis 1956, chaque annĂ©e, en groupe ou Ă  titre personnel, GĂ©rard Gosselin est prĂ©sent dans de nombreuses expositions. Ses oeuvres font partie de collections publiques en France ou Ă  l’Ă©tranger : Gardanne, Tarbes, Maromme, Saint-Etienne-du-Rouvray, Sochaux, Montreuil, Pont-Ă -Mousson, Vitry, Drancy, Harfleur, Orly, Grand-Couronne, Petit-Quevilly, Passy, Evreux, Cherbourg, Oissel, Montataire, Paris (C.N.A.V.), Bonneuil-sur-Marne, Saint-Ouen, Tours (C.N.A.V.) Palaiseau, Musèe d’Art Moderne de Santiago (Chili), MusĂ©e d’Art Graphique de l’UniversitĂ© de New-York, MusĂ©e de Kiev (Ukraine).



II réalise des couvertures et illustrations pour des journaux, livres et revues, des maquettes de brochures, invitations, bons de soutien pour des associations, collabore à des ouvrages pour la paix, la solidarité anti-apartheid...

II crĂ©e de nombreuses affiches culturelles ou politiques et participe Ă  ce titre Ă  plusieurs expositions : Rouen 1972, La CharitĂ©-sur-Loire 1974, Maromme, Lille 1979, BĂ©thune, Petit-Quevilly1986.

PassionnĂ© par l’Ĺ“uvre de Picasso, GĂ©rard Gosselin rĂ©alise et prĂ©sente plusieurs expositions et confĂ©rences.

En 1973, dans un livre "Picasso, 145 dessins pour la presse et les organisations dĂ©mocratiques" il montre l’activitĂ© militante de l’artiste. Cette première documentation, très enrichie, est l’objet, en 2000, d’un nouveau livre dont il dirige la rĂ©alisation. "Picasso et la presse, un peintre dans l’histoire" Ă©ditĂ© par l’HumanitĂ© et Cercle d’Art, constitue le catalogue raisonnĂ© des dessins de presse de Picasso.

Gérard Gosselin a reçu en septembre 2000, les insignes de Chevalier des Arts et Lettres, à la fois pour son activité de militant culturel et pour son travail de peintre.


RTF - 3.4 ko
Les expositions



Ces reproductions donnent une aperçu du travail de Gérard Gosselin de 1957 à 2001
Photographies JĂ©rĂ´me Gosselin, Dominique Cordier

portfolio

Hommage aux Canuts Nu Saint-Vaast-la-Hougue Eau Arbres Paysage de Valréas Hommage à Claude Monet Paysage pour Eponine Hommage au Gréco Signe d'Aficaine Hommage à Edouard Pignon Rwanda I calciné Terre meurtrie Voile noir Conversation