UNION DES ARTS PLASTIQUES de Saint Etienne du Rouvray

Luis   <span style='text-transform: uppercase;'>Martin-Pérez</span>

Luis Martin-Perez
Calle La Paz n° 26
18680 Granada
Espana
l.martin93@hotmail.com






Article de Rémi Parment, Paris Normandie, Sortir n°75

10 Messages

  • > Luis Martin 4 mai 2003 21:05, par Luis Martin

    Quien dessee saber y hacerse leigar pongase con espiritu generoso que si bien hay mucho hecho, falta aun mucho por hacer nunca faltapa lugar para mostar cosas nuevas.

  • Cher Luis 4 mai 2003 21:08, par G.C. M.C.

    Votre inspiration protéiforme nous hallucine tjs. Nous penchons davantage pour les oeuves en noir qui nous étreignent et nous touchent si fort.

    Nous vous aimons

  • Magnifique travail 4 mai 2003 21:09, par Jérôme

    Le couloir est une merveille.

  • Un peu plus... 4 mai 2003 21:12, par J.D.

    Un tout petit peu plus et surtout moins... Un chouyia des deux côtés...

    Cela serait si simple.

    Merci pour tes peintures, pour ta droiture, pour ta gentillesse.

  • > Luis Martin 4 mai 2003 21:14, par Jean-Maurice

    J’aime beaucoup le côté "coloré", le côté noir m’éffraie.

    Merci pour la rêverie.

  • > Luis 4 mai 2003 21:20, par Catherine

    Tu as fais un très beau travail !
    Les peintures noires comme les petites colorées.

    Continue et bon courage !

    Amitiés

  • Luis Martin 4 mai 2003 21:22, par Armelle

    Enfin cette expo... Quel plaisir de voir "accroché" aux murs de cet espace que tu as peint ! C’est superbe. Bravo pour ton courage.

    Très amicalement

  • J’aime beaucoup 4 mai 2003 21:24, par F. Caudron ***

    J’aime beaucoup

  • > Luis 4 mai 2003 21:26, par Maguy

    Juste un petit mot, surtout continue à peindre, à nous étonner, à nous émerveiller

    et puis j’aimerais tellement t’acheter une peinture si tu le veux bien.

    Bravo.

  • Beaucoup d’énergie 4 mai 2003 21:29, par Jean-Paul

    Deux facettes d’un même personnage, beaucoup d’énergie dans les deux cas, une très belle exposition. Continue le combat.

    Hasta la vista